Après avoir clarifié en premier lieu des aspects formels lors des premières séances, le groupe de dialogue peut désormais aborder des débats de fond concernant la branche Ouest de l’A5. Les partisanes et partisans du contournement Ouest de l’A5 se réjouissent de la discussion sur les objectifs visés devant être atteints avec le projet et de l’examen de bonnes variantes permettant d’atteindre ces objectifs.

>> voir communiqué de presse

Communiqué du 25 novembre 2016

Procédure d'information et de participation

Les conseils municipaux de Bienne et de Nidau ont adopté la planification d'accompagnement urbanistique de la branche Ouest de l'A5. La documentation y afférente sera présentée, expliquée et soumise à une procédure d'information et de participation de la population début janvier 2017.

>> voir communiqué des Villes de Bienne et Nidau

Communiqué de presse du 1er mars 2019

Clairvoyance, ouverture, équilibre – en faveur d’un contournement ouest de l’A5

Les partisans du contournement ouest de l’A5 ont nommé leur délégation pour le groupe de travail du processus de dialogue de l’axe ouest A5. Ils misent sur l’ouverture, la diversité ainsi que sur une représentation équilibrée.

 

>> voir communiqué de presse

Communiqué du 27 mars 2017

La mise à l'enquête publique du «projet définitif de la branche Ouest» marque un nouveau jalon important dans la longue histoire du contournement autoroutier de Bienne par l'A5. Le Comité «Pro A5 – branche Ouest» reste convaincu que le présent projet constitue la meilleure solution et permettra de délester sensiblement l'ensemble de la région du trafic routier.

Le Comité «Pro A5 – branche Ouest» se réjouit de la décision du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) de mettre le projet dé-finitif de la branche Ouest de l’A5 à l’enquête publique. Désormais, le projet concret du contournement Ouest de Bienne par l’A5 issu d’un large processus participatif est disponible. Il met les choses au clair et procure un sentiment de sécurité en freinant les spéculations et les fausses informations.

Le Comité reste fermement convaincu que ce projet définitif constitue la solution la plus efficace sur le plan urbanistique et de la technique de circulation.

 

Lire la suite...

Publié le 31 août 2018

Ce vendredi 31 août 2018, le Conseil-exécutif bernois a présenté la comparaison technique entre le projet définitif existant et la proposition alternative pour le contournement Ouest par l’A5. Les chiffres sont sans équivoque. L’idée alternative ne permet pas d’obtenir le délestage visé en termes de trafic routier. En outre, les frais induits en résultant seraient sensiblement plus élevés pour les communes riveraines.

Les faits concrets exigés par le Comité Pro A5-Branche Ouest montrent que l’idée alternative paraît certes séduisante, mais ne permet pas d’atteindre les objectifs visés en matière de délestage du trafic routier. En particulier, la route de Berne, la rue d’Aarberg et la rue du Débarcadère seraient toujours confrontées aux mêmes engorgements. De la même façon, le rapport coût/profit de l’idée alternative est négatif, comme d’ailleurs la répercussion financière pour les communes riveraines. Ici, l’idée alternative est en effet liée à des coûts sensiblement plus élevés, car les tronçons de route souhaités ne pourraient pas être financés par des subsides fédéraux.

Le dialogue demeure prioritaire

Le Comité Pro A5-Branche Ouest a toujours souligné avoir de la compréhension pour les craintes émises envers les phases des travaux. L’objectif est de démolir le moins possible de bâtiments, de limiter les places au strict nécessaire pour les installations de chantier et d’abattre le minimum d’arbres. Comme le souligne Peter Moser, coprésident du Comité Pro A5-Branche Ouest, «dans ce domaine, nous avons identifié un potentiel d’amélioration, et en ferons part à Christoph Neuhaus, président du Conseil-exécutif. En outre, nous recherchons volontiers le dialogue à ce sujet avec les opposants et opposantes au contournement Ouest, et souhaitons explorer avec eux les mesures possibles à prendre.».

Par principe, une chose est toutefois claire pour le Comité Pro A5-Branche Ouest: tout doit être entrepris pour faire avancer le projet définitif. Notre devise est de déplacer le maximum de trafic routier sous terre, afin de créer des espaces libres en surface pour tous et toutes. Il s’agit d’améliorer la qualité de vie et de disposer de l’espace nécessaire pour une répartition modale multiple en termes de mobilité. Le projet définitif permet de répondre à cette attente. De plus, nous faisons confiance à la planification d’accompagnement urbanistique des villes de Bienne et Nidau, qui prévoit une intégration axée sur l’avenir du contournement Ouest par l’A5 dans le milieu urbain.

 

Communiqué de presse pdf

Des personnalités issues des milieux de l'économie, de la politique et de la société civile s'engagent pour la réalisation rapide du contournement par l'A5. Nouvellement constitué, le nouveau Comité Pro A5 – branche ouest s'engage en faveur d'une information constructive et réaliste. «Nous souhaitons donner une voix aux partisans de ce tronçon d'autoroute», déclare la co-présidence.

La procédure de participation au projet général PG A5 branche ouest se déroule du 24 mai au 22 juin 2012. Constitué tout récemment, le Comité Pro A5 branche ouest soutient l'option prise par le canton de Berne et souhaite, par son engagement, assurer le succès de ce projet éminemment important pour notre région. La variante proposée prévoit une jonction Bienne Centre, une demi-jonction Faubourg du Lac et une bretelle de raccordement de la rive droite du lac par le tunnel de Port.

Communiqué de presse, 15 mai 2018

Le Comité «Pro A5 – branche Ouest» prend note que la proposition de rechange pour le contournement Ouest de Bienne par l’A5 n’apporte aucunement le délestage requis en termes de trafic et que les conséquences financières sont également critiques. Désormais, il s’agit de faire avancer la procédure d’approbation du présent projet définitif sans retards supplémentaires. Le Comité voit un potentiel d’optimisation dans le domaine des terrains nécessaires aux installations de chantier.

L’examen des faits exigé par le Comité «Pro A5 – branche Ouest» a clairement fait ressortir les points faibles du projet de rechange. Malgré le fait que la proposition soit réalisable, elle n’apporte pas le délestage souhaité en matière de trafic. Notamment, la route de Berne, la rue d’Aarberg et la rue du Débarcadère continueraient à souffrir du volume de trafic important. Que le projet accable encore plus financièrement le Canton et les communes avec peu d’effet, est pour nous un autre argument contre la proposition des opposants à l’autoroute.